Quels métiers peut-on faire dans les pompes funèbres?
22 janvier 2019

Il est parfois difficile pour les entreprises de pompes funèbres de recruter des candidats.

En effet, les emplois du funéraire ne renvoient pas toujours une image particulièrement attrayante. Le fait de travailler avec la mort au quotidien peut effrayer et repousser les postulants. Pourtant, le secteur a évolué et son activité s’étend au-delà du décès. Les préoccupations des professionnels ? L’accompagnement des familles et le respect les volontés de chacun car chaque professionnel sait qu’un enterrement réussi est un des premiers pas de l’acceptation du deuil.

Il existe différents emplois funéraires. De la prise en charge du défunt à l’organisation complète des obsèques, chaque métier à un rôle bien précis. Maître de cérémonie, assistant(e) funéraire, porteur ou conseiller prévoyance, les métiers directement en lien avec les pompes funèbres concernent le défunt, ses proches, l’organisation des obsèques et la gestion d’une agence funéraire. Les métiers connexes, comme celui du marbrier, impliquent la fabrication de produits funéraires (tombes), ou encore sculpture, réalisation de composition florale…

QUELLES FORMATIONS POUR TRAVAILLER DANS LE FUNERAIRE?

Il n’existe pas de cursus spécialement dédié au funéraire. En revanche de nombreuses formations permettent d’obtenir l’expérience nécessaire pour réaliser ces différents métiers. Chaque emploi funéraire dispose de son propre enseignement et UDIFE propose une formation en 140 heures pour devenir Assistant(e) Funéraire polyvalent.

QUELLES SONT LES QUALITES REQUISES POUR TRAVAILLER DANS LES POMPES FUNEBRES?

Certaines qualités sont indispensables pour travailler dans ce domaine. Une grande capacité d’écoute et de la diplomatie sont importantes. Il faut également savoir prendre du recul par rapport à la mort. Un bon équilibre psychologique est aussi un atout certain.