Comment devient-on porteur funéraire ?
2 août 2019

Comment devenir porteur funéraire ?

Le secteur du funéraire est en pleine croissance et le métier de porteur funéraire – chauffeur – fossoyeur est directement concerné par ce développement. De la mise en bière jusqu’à l’inhumation ou la crémation, le porteur accompagne et transporte le défunt. Quel est son rôle ? Existe-t-il une formation porteur funéraire ou une formation fossoyeur ?

Les missions du porteur funéraire – chauffeur-fossoyeur

Les tâches du porteur funéraires sont diverses et variées : il prépare le cercueil, effectue la mise en bière du défunt, porte le cercueil, conduit le corbillard et assiste le maître de cérémonie pendant le déroulement des obsèques. Il travaille en équipe et exerce aussi, souvent, la fonction de fossoyeur, qui consiste à préparer la tombe ou le caveau et à placer le cercueil à l’endroit indiqué, ou encore à procéder aux exhumations.

Si ce métier nécessite d’être titulaire d’un permis B et d’une excellente condition physique, il impose également un bon équilibre émotionnel. En contact direct avec les familles endeuillées, son comportement se doit d’être irréprochable. Ce métier implique de grandes responsabilités et un savoir-faire qu’il faut acquérir par le biais d’une formation obligatoire.

Formation porteur funéraire – chauffeur – fossoyeur

Faut-il suivre une formation de porteur funéraire et une formation de fossoyeur ? En fait, les deux métiers sont regroupés dans une seule et même formation, obligatoire et d’une durée minimale de 16 heures. Celle proposée par UDIFE Formation est qualifiante et se déroule en 21 heures, étalée sur trois jours. Législation, règles d’hygiène, techniques de fossoyage et d’inhumation, transport et psychologie du deuil sont au programme pour l’obtention du titre de Porteur – fossoyeur – agent d’exécution, conducteur.